Livre ouvert.jpgRENTRÉE 2021 Entre deux manifestations contre Macron et la hausse des carburants, les français essaieront d'accéder aux centres-ville ou aux centre commerciaux pour tenter de s'échapper du réel avec les livres et les prix littéraires de la rentrée 2021.

Hélas, le réel sera bien présent dans les livres de la rentrée. Bien sur, on parlera d'Éric Zemmour (publié chez Robert Laffont et non plus chez Albin Michel), de la future campagne présidentielle pour laquelle vous aurez le choix entre l'extrême-droite ultra-libérale et policière version Macron ou l'extrême-droite nationaliste et policière version Le Pen. Pour comprendre les dirigeants mégalomaniaques, on se plongera donc dans Histoire Romaine T2 d'Auguste à Constantin (Fayard, 22 septembre) et côté clown, vous pourrez vous faire une idée du programme de Cyril Hanouna Ce que m'ont dit les français en collaboration avec Christophe Barbier (Fayard, 6 octobre).

En Histoire, les éditions Gallimard et la Pléiade publieront en octobre un volume de textes sur la Shoah et les camps de concentration L'Espèce humaine et autres écrits des camps, comportant des textes de David Rousset, Elie Wiesel, Jorge Semprun, Robert Antelme ou encore Charlotte Delbo pour comprendre de quoi est capable la bête immonde. Il y aura aussi les vingt ans des attentats du 11 septembre dans l'Histoire vraie des attentats du 11 septembre par Mitchell Zuckoff (Flammarion, 25 août), le tome 2 de la biographie de Mussolini M. L'homme de la providence 1925 - 1932 (Les Arènes, 26 août).

On essaiera encore avec le nouveau Corto Maltese (Casterman, 1er septembre), le nouveau Astérix (21 octobre) ou avec le Dictionnaire amoureux de l'Archéologie de Anne Lehoërff (Plon, 23 septembre), le nouveau J.K. Rowling The Christmas Pig (Galllmard Jeunesse, 12 octobre).

Nous essaierons enfin de prendre de la hauteur avec les nouveaux romans de David Diop La Porte du voyage sans retour (Seuil, 19 août), de Louis-Philippe Dalembert Milwaukee Blues (Sabine Wespieser, 26 août) ou encore avec le formidable Mobylette de Frédéric Ploussard (Héloïse d'Ormesson, 26 août) et le nouveau roman de Natacha Appanah rien ne t'appartient (Gallimard, 19 août). Enfin, si vous n'arrivez vraiment pas à vous déconnecter de la réalité, plongez-vous dans La Grande Grammaire du français (deux volumes, 2628 pages, Actes sud, le 6 octobre). Ensuite, consultez...

Au cœur d'une France à fleur de peau, de nombreux prix littéraires seront attribués. En espérant qu'ils plaieront, qu'ils se vendront et pas seulement pour faire joli sous le sapin, mais pour divertir, détendre, expliquer, faire aimer la littérature et les livres et, pourquoi pas, apaiser les cœurs et les esprits.


Thomas Coutenceau 14 juiillet 2021